Cafard et le travail

 

logo-app_512x512-512x500

Cafard et le Travail, c’est l’histoire vraie du parcours professionnel d’une personne qui a décidé de soulever les problèmes et injustices au travail. Afin que l’on arrête de supporter et se rendre malade de toutes ces absurdités. Tout simplement en exposant les problèmes et difficultés rencontrées afin de pouvoir trouver des solutions adaptées.

Tout d’abord voici le texte d’une page internet que j’ai trouvé en recherchant « Cafard » sur internet lorsque l’on m’a donné ce surnom :

« Les voir n’est jamais bon signe ! Cafards, blattes ou encore cancrelats ne forment qu’une seule et même espèce qui vit généralement dans des endroits sales et insalubres. Or, leur cerveau est composé de nombreuses molécules qui pourraient bien être très utiles aux hommes à l’avenir pour faire face aux infections les plus tenaces.

Dans la Grèce antique et en Chine, les hommes les utilisaient déjà comme médicaments. Sans aller jusqu’à avaler un cafard cru, ces petits animaux qui nous répugnent puisqu’ils se nourrissent d’excréments, de sang ou de souillures, pourraient bien être utiles à la médecine de demain.
Les scientifiques savaient déjà que les blattes, pour survivre dans des lieux où l’hygiène fait défaut, ont dû développer un système immunitaire plutôt performant. C’est en partant de ce postulat de base qu’une équipe de biologistes britanniques de l’université de Nottingham et conduite par Simon Lee, est allée explorer le cerveau du cafard.
Elle a découvert pas moins de 9 molécules capables de venir à bout d’infections particulièrement tenaces comme le staphylocoque doré ou l’Escherichia coli, résistants à la plupart des antibiotiques actuels. Ces molécules présentes dans le cerveau des cafards, seraient toxiques pour les bactéries, mais sans danger pour l’homme. Un pas de géant pour l’avancée de la recherche impliquant la création de nouveaux antibiotiques, qui, comme l’explique Simon Lee « pourraient constituer une alternative aux traitements déjà disponibles, qui peuvent être efficaces mais ont des effets secondaires indésirables importants ». Une aubaine dans un contexte d’inquiétude face à la menace de super bactéries émergentes et toujours plus résistantes aux médicaments actuels.
Il faudra toutefois attendre près d’une décennie avant la commercialisation de tels traitements. D’ici là, qui sait si nous porterons encore le même jugement négatif sur les cafards! »

Source : http://www.carevox.fr/sante-des-animaux/article/les-cafards-a-la-rescousse-des

Télécharger le livreImage HTML map generator

Dans ce livre, je parle d’un sondage que je mettrai en ligne (ci-dessous), J’ aimerai préciser que le directeur de la dernière entreprise dont je parle dans mon livre a changé avant la publication. Je ne sais donc pas comment ce nouveau directeur aurait réagi, et je tiens à ce qu’il n’y ait aucun malentendu. Je vous souhaite une bonne lecture.

 

sondage 1-10 compressé

sondage 11-20 compressé

sondage 21-30 compressé

sondage 31-40 compressé

sondage 41-50 compressé

sondage 51-60 compressé

sondage 61-70 compressé

sondage 71-76 compressé

CV technicien de maintenance Mr Figueirédo Cédric

.

.

Partager vos impressions en commentaire 😉

cafard et le travail le livreImage HTML map generator

Partage sur :

Lache toi !